L'adolescence les nouveaux codes

Lieu : Collège du Léman

Intervenant : Revol Olivier

Psychiatre d’enfant depuis plus de 20 ans, le Dr Oliver Revol dirige le service de psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent, à l'hôpital Pierre Wertheimer au CHU de Lyon. Cette unité originale a été labellisée en 2001 comme centre de référence pour les troubles d’apprentissage, une des seules en France à aborder le problème sous l’angle « neuropsychopathologique ». La demande émane de parents désemparés, de médecins, d’enseignants ou d'orthophonistes qui souhaitent un bilan précis. La procédure diagnostique a été mise au point par l’équipe lyonnaise, composée d’une trentaine de personnes, psychiatres pédiatres, psychologues, neuropsychologues, puéricultrices, infirmières, kinésithérapeutes, éducatrices de jeunes enfants, enseignants et orthophoniste. L’enjeu est de comprendre l’origine des difficultés, avant de proposer des solutions adaptées. Olivier Revol est auteur de Même pas grave! l’échec scolaire, ça se soigne (mars 2006).

Langue : fr

Olivier Revol dirige le centre de référence des troubles d’apprentissage à l’hôpital neurologique de Lyon. Son unité s’est spécialisée depuis 20 ans dans l’évaluation et la prise en charge des enfants HP en difficulté scolaire. Après les baby-boomers, puis les baby losers, une nouvelle génération d’adolescents envahit notre paysage et bouleverse les relations parents enfants, élèves enseignants et patients soignants. Qu’ils soient « ado naissants », ado pressants, ou ado tout simplement, les 10-25 ans obligent les générations antérieures à composer différemment. Ils inventent de nouvelles façons de se comporter en groupe avec des réactions qui désemparent les adultes. Nouvelles façons de se nourrir, de boire (« binge drinking »), de gérer les rapports amoureux, d’animer la cour du collège et de s’afficher dans la rue. Sans oublier un intérêt particulier pour le virtuel, avec leur propre image bien sûr au centre de toutes les préoccupations. Enseigner à l’adolescent implique d’être sensibilisé à ces nouveaux codes : pour instaurer une alliance pédagogique pas toujours gagnée d’avance, et pour mieux comprendre les fantastiques enjeux de cette période de vie, relus à travers le prisme du XXIème siècle.